J'arrive vers 9h30 à l'entrée du village de la Martre. Vers 10h00 comme il n'y a encore personne, et que le téléphone ne passe pas, je décide d'aller voir au pont de Madame, il n'y a personne aussi. Mais cela m'a permit de voir que l'on ne peut pas traverser l'Artuby à pied il y a trop de courant. Je reviens donc au point de rendez-vous, où j'aperçois la voiture de Daniel qui ce gare un peu loin, je me dirige vers lui, et de cet endroit, miracle ! le téléphone passe. Ce qui me permet d'appeler Hervé qui me dit qu'il ne sont pas venus parce qu'il tombe des goutes à Conte. Au même moment Gloria et Eric arrive. Nous serons donc quatre pour cette randonue. Il faut trouver un plan B, je sort la carte et je vois qu'il y a un sentier qui part du pont de Madame et qui rejoint celui que l'on doit prendre. Le plan B et trouvé ! Avant de commencer la randonue, j'emmène mon groupe voir le lac et les gorges de l'Artuby. Pour rejoindre le pont nous passons devant l'ancienne scierie où une bonne trentaine de chèvres sont parquées. Le sentier après le pont est un sentier de découverte, il y a un peu partout des panneaux avec le nom des arbres que l'on trouvent dans cette forêt. Nous sommes maintenant sur le sentier qui suit le vallon des Combes. Sur la carte j'ai repéré qu'il y avais que 360 mètres de dénivelé, mais je n'est pas bien regardé le profil, c'est une exponentielle, les 300 derniers mètres monte de 100m, un mur ! Nous sommes tous en sueur sauf Gloria qui est Péruvienne qui qui monte avec une facilité déconcertante. Nos efforts sont récompensés par la vue magnifique qui s'offre à nous au sommet, dommage qu'il n'y pas beaucoup de soleil et un petit vent froid nous fait nous mettre à l'abri. Le sentier de retour est beaucoup moins raide, il part presque à plat vers une ancienne bergerie dont le toit est entièrement refait. Il y a des fleurs partout, se qui m'étonne c'est la présence d'Ancolie en grand nombre. le sentier traverse une forêt magnifique, heureusement que le soleil à refait une apparition sinon on aurais eu froid à l'ombre de ces grand arbres. Nous sommes souvent arrêtés pour admirer les fleurs qui s'offrent à nous. Nom œil est attiré par quelque chose de brillant, j'allais mettre le pied sur un petit Orvet parfaitement inoffensif. Je l'ai pris en photo, mais comme j'avais oublié mon appareil, c'est avec mon téléphone que j'ai réaliser toutes les photos, mais celle est resté très flou. Ce sentier est vraiment très agréable, il va falloir revenir en été pour découvrir d'autre sentes sur ce versant de la montagne. Arrivé presque au pont de Madame un sentier part sur la gauche vers une baptise que nous avons aperçue plus haut. En fait c'est une chapelle très bien entretenue, mais fermé à clef. De là on aperçois une ruine sur le sommet d'une bute, c'est un ancien château, peut être notre prochaine randonue pour aller le découvrir. Nous retournons à la voiture toujours nus bien sur quand on voie un groupe de personnes venir vers nous. Nous passons vite un short et moi mon paréo, à leur hauteur nous leur disons bonjour et ils nous le rendent avec un petit air espiègle. Je pense qu'il nous on vu nus. Une journée magnifique sur un sentier absolument pas fréquenté sauf à la hauteur du pont de Madame.

JP Guido