Je n'avais pas prévu de randonue pour ce samedi parce que j'étais invité à une réunion pour le Parc Naturel Régional des Préalpes d'Azur à 15h30. Ça aurais été dommage de ne pas faire une randonue juste à côté du village ou j'avais cette réunion. Je lance un appel le mercredi pour une randonue improvisée, seul Jean-Paul R répond à mon mail. C'est donc à deux que l'on se retrouvent au carrefour du Pas de la Clue. Je voulais faire la boucle dans le sens inverse des aiguilles d'une montre, mais comme je cherchais une place à l'ombre pour la voiture, nous l'avons trouvé au départ de la piste qui mène à Rouaine. La piste est goudronnée jusqu'au maisons, où nous sommes restés en short. Arrivés aux maisons, un monsieur est là sur le pas de la porte en train d'enfiler ces chaussures de marche. Nous lui disons bonjour et nous engageons la conversation, nous parlons de la batise qui menace de sécroulée, et j'en viens à lui parler d'un maçon qui s'appelle Pépe, et il me dit : Vé, c'est lui qui a refait le trotoir là devant. A peine avons nous quitté les maisons et au détour du sentier a l'abri de la végétation, nous voila dans notre tenue favorite. Le sentier est exposé plein sud et il fait déjà très chaud, heureusement il n'est pas très long et monte régulièrement. Passé la crête d'où l'on peut voir le village de Seranon, on se retrouve sur le versant nord dans les arbres. c'est très agréable nous ne ressentons plus la chaleur accablante, c'est vraiment super. Sur ce versant le sentier est presque à plat, entre les arbre nous appercevons les villages de La Doire et Villaute magnifique. Nous sommes un peu en avance sur l'horaire, on décide de prendre un petit sentier très peu marqué qui nous mène sous les antennes du Lachens. Beaucoup d'arbres sont en travers du sentier, à plusieurs reprise nous devons les franchir presque à quatre pattes. Ce qui nous donne l'occasion de prendre en photo des Myosotis. Pour le repas on s'installe sur un petit promontoire d'où l'on peu voir toute la vallée vers Mons et Fayence. Plusieurs planeurs passent au dessus de nous et deux parapente tournoient sous les nuages blanc qui se forme autour de la montagne de Lachens. Après le repas bien arrosé, une bouteille à deux ! Hips ! nous voila repartis. Le sentier descend assez raide mais pas très longtemps, mes genoux ne m'ont pas fait mal. Le sentier suis pendant trois kilomètres environ la route Napoléon, nous pouvons rester nus grace à la végétation trés dense qui nous cache des automobilistes. Un parcours facile, à l'ombre la plus part du temps, très appréciable l'été. A refaire en famille. Comme il est encore tôt pour ma réunion, nous en profitons pour aller se boire une bonne bière fraiche au bar du village.

JP Guido