Au départ le chemin suit le Loup et j'ai beaucoup de difficulté à trouver un passage entre les flaques d'eau et les ruisseaux. Le chemin à cet endroit passe plusieurs fois le Loup mais c'est impossible de traverser trop d'eau,  je suis obligé de passer par un champ, en suivant bien le bord pour ne pas coucher l'herbe. J'ose pas me mettre nu de suite, le chemin est proche de la route et à cette heure elle est très fréquentée. Mais dès que le chemin change de direction et s'éloigne de la route je passe mon habit de peau. Sous les arbres je reçois quelques gouttes d'eau tombées des feuilles, je n'ai pas froid, la température est agréable. La nature est magnifique, l'herbe des champs est grasse, les branches des sapins sont d'un vert tendre, même les oiseaux sont contents, je les entends chanter à tue-tête.IMG_1269.JPG

      Je sort du sous bois après une heure de marche  un peu essoufflé par la montée qui est assez raide tout le long. Je n'ai pas le temps de monter jusqu'à la crête, je fais quelques pas vers la station de l'Audibergue , puis je redescends par le même chemin. La descente est très glissante, sur un  mauvais pas je me retrouve cul nu dans la boue. Pas de mal, j'ai pu amortir la chute avec les mains. Arrivé au Loup je reste nu, la route est beaucoup moins fréquentée. j'essaie de trouver un passage pour traverser le Loup pour ne pas reprendre le bord du champs, mais en vain. J'arrive maintenant à la voiture. le temps de prendre une dernière photo tout près de la route, pas une seule voiture n'est passé. Voila même avec un peu de pluie on peu très bien faire des randonnues ce sont des conditions idéales; température et fréquentation des chemins.

JP GUIDO