En fin d’après-midi elle recèle quelquefois une « faune » un peu « douteuse » et quelques « voyeurs », mais ils sont assez rares ; il suffit d’ignorer tout ce petit monde assez marginal du concept naturiste. Nous aimons nous y retrouver hors saison entre les groupes du Var et celui des Alpes-Maritimes, car elle est géographiquement située à peu près à mi-chemin de nous tous.

28 octobre 2006

Au cœur de l’automne, quoi de plus agréable que de se retrouver au bord de la mer Méditerranée, sans la foule des estivants qui envahissent les plages surchauffées du Midi. Le groupe sur la plageCe jour là, c’est à plus de 20 que nous nous sommes retrouvés sur le sable et dans l’eau encore suffisamment douce pour y piquer une tête ou jouer au ballon. La baignade des enfantsJournée détente sous un soleil encore doux qui caresse délicatement nos corps dénudés ; farniente, discussions amicales sur les serviettes, jeux d’enfants sur le sable, décompression totale… Une excellente mise en condition pour affronter la période hivernale qui pointera son nez dans peu de temps.

7 janvier 2007

Vive le roi !La plage de St. Aygulf est toute indiquée pour notre « bain du nouvel an » traditionnel, l’occasion rêvée de nous retrouver tous pour la galette des rois et entamer la nouvelle année dans la bonne humeur. Temps splendide, soleil déjà chaud pour la saison, pas de vent. Nous nous sommes retrouvés à 13 dont 3 enfants. Malgré la température de l’eau, tout le monde s’y est essayé pour un bain vivifiant, ne serait-ce que jusqu’à la taille ; ce fut mon cas et je peux dire que j’en fus ravi et étonné ! Après cette mise en appétit, pique-nique en commun avec rosé de Provence à volonté et bien sûr la traditionnelle galette des rois confectionnée avec amour par notre ami Patrice, boulanger à ses heures. Un vrai régal ! Après, nous entamions une super partie de frisbee avec les enfants dans un délire mémorable. Cela faisait de nombreuses années que je ne m’étais pas défoulé autant ! Une bonne remise en forme avant de reprendre le boulot le lendemain… Oh... Hisse...


En janvier 2008 la météo n'étant pas favorable (temps mussade avec du vent) nous avions dû y renoncer. Avec beaucoup de regrêts nous espérons remettre cette journée traditionnelle à 2009....

Pierre Sévin